Depuis le crash de l'Airbus, la France a autant d'analystes aéronautiques qu'elle pouvait en avoir de selectionneurs de l'équipe de foot nationale en temps de coupe du monde. Tout le monde sait, tout le monde y va de sa théorie. On en viendrait à penser qu'Internet, ça sert à rien et c'est n'importe quoi.

internetcrash.jpg